VOIR L’EXTRAORDINAIRE DANS CE QUI SEMBLE ORDINAIRE

Henri Loyrette / Ancien Président-directeur du Musée du Louvre, Paris

Il y a des moments dans la vie où le hasard semble accélérer le cours des choses, et l’inattendu peut alors se produire. Ainsi, à l’occasion d’un déjeuner en Malaisie en septembre dernier, j’ai rencontré Guy Oliver, designer de renom invité par un ami commun. Il m’a alors parlé d’un artiste qui s’était livré à une expérience incroyable : prendre un million de photographies en l’espace de deux ans. Ce qui est encore plus remarquable que cet exploit sans précédent, c’est le fait que ces photos aient été prises, et continuent de l’être, d’une seule et même fenêtre.

Ce photographe, Ahae (dont le nom signifie « enfant » en ancien coréen), a ainsi fidèlement transmis sa vision d’un paysage totalement préservé depuis vingt ans. Il nous invite ici à voir l’extraordinaire dans ce qui semble ordinaire ; un simple changement de lumière, un soudain changement de temps peuvent faire apparaître un même sujet bien différemment : un même plan d’eau peut prendre l’aspect de la pierre ou d’une flaque de .mercure ; la silhouette d’un oiseau capturée dans la lumière du soleil ressembler à un délicat dessin.

Si vous regardez attentivement ces images, vous retrouverez la forme d’un même arbre ou les caractéristiques d’un même oiseau, chacun intimement observé par l’artiste au fil des saisons et de chaque journée – un grain de sable contient tout l’univers, pour ainsi dire. Se révèlent alors toute la beauté et la diversité de notre monde, à condition de prendre le temps de s’arrêter et d’observer. Mais, ici, la technologie ne doit pas .être négligée : certains de ces clichés n’ont pu être présentés au public que grâce aux dernières innovations en matière de photographie (tels les impressionnants caissons lumineux s’étendant sur cinq mètres de haut et dix mètres de large), permettant de les reproduire en très grand format.

L’univers d’Ahae offre une infinité de possibilités et j’espère sincèrement que vous apprécierez l’exposition de son travail, exceptionnellement accueilli par le musée du Louvre.

Back